Primevères de Noël

pour un « accord universel » !!!

Tous les termes écrits en bleu sont des liens cliquables. (Accès à plus d’info, des vidéos). Pour accéder au menu déroulant des articles déjà publiés cliquer sur Thébaïde News, en haut de page.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

17 décembre 2015

Comme les déclarations du pape « urbi et orbi », à la ville et à l’univers !

Non cette « COP 21 » ne fut pas un bide mais un moment magnifique, lorsque Fabius a levé son petit marteau vert (quel superbe détail de com) et tel un commissaire priseur de chez Drouot en a asséné un petit coup sur son pupitre, scellant ainsi cet accord déclaré :

universe!!!

Alors les représentants de 195 pays se sont levés et lui ont fait une « standing ovation ». Comme c’était beau de les voir se congratuler, s’embrasser. Fabius, ce champion de la « diplomatie économique », selon sa propre expression, exultait de derrière ses bésicles.

Le climat était sauvé.

LE CLIMAT EST SAUVÉ !

Se reporter aux commentateurs habituels* pour l’analyse du texte, les détails techniques etc.

* Sachant comme le disait Victor Hugo que « Le commentaire est la médiocrité qui s’attache au génie. » (En l’occurrence le commentaire abonde, quant au génie, c’est bien connu, il est universel…)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A cette latitude septentrionale les gelées blanches persistent encore aux approches de Noël. Les vaches toujours au pâturage le 17 décembre ne craignent pas ce petit froid.
A 11 h, il n’y paraît plus.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bientôt de retour :
La canicule, Dieu, le FRIC

________________________________

A propos :
Dans un monde de douleur et d’effroi

Théophraste ne prétend pas changer la société et encore moins le monde. Il conçoit et diffuse ce blog comme il le peut, d’abord et avant tout pour témoigner de ses inquiétudes et de son indignation mais aussi de sa confiance en la nature qu’il se garde cependant de déifier. Il espère ce faisant, dans un contexte de déshumanisation globale, préserver sa propre humanité et peut-être, sans trop savoir ni prétendre, celle de ses éventuels et fugaces lecteurs. Par ailleurs, les croyances, les incohérences, les appétits de réussite, de pouvoir, d’argent, de sexe, l’orgueil souvent démesuré, l’ordinaire mépris que nuance à peine l’indifférence, la méfiance souvent pathologique, les susceptibilités souvent maladives, le besoin souvent compulsif de dominer et d’être le plus fort, la jalousie souvent insidieuse, l’hypocrisie et la lâcheté souvent sans bornes, le perpétuel côtoiement de l’intelligence et de la bêtise chez ses « frères humains »* le laissent pantois. Il réfute tous les mots en isme, à commencer par le nihilisme, et ne s’estime pas plus philosophe qu’écrivain (en dépit de son nom de « plume » qui est aussi un prénom). Il est vrai qu’il écrit mais si peu…

S’il dérange ce n’est ni par plaisir, ni par goût de l’exagération, mais par un besoin vital d’ajustement au réel, à ce qui est et à ce qui devient dans ce monde de douleur et d’effroi. Enfin hormis la perception factuelle et quasi quotidienne de tout ce qui précède, il n’a au fond de lui même qu’une seule certitude, c’est qu’il ne sait rien.

* Frères humains, qui après nous vivez,
N’ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis.
François Villon (1431-1463)
La Ballade des pendus


Pourquoi Thébaïde News : lire Présence et retrait

Lire aussi :
Qui est Théophraste

Contacter Théophraste : lionelf@laposte.net

©  Copyright texte et photos Théophraste 2015 – All rights reserved

Publicités