ALLÉLUIA ?

Tous les termes écrits en bleu sont des liens cliquables. (Accès à plus d’info, des vidéos). Pour accéder au menu déroulant des articles déjà publiés cliquer sur Thébaïde News, en haut de page.

Noël : 25 décembre 2015

Cette page se veut purement factuelle. Théophraste n’y met aucune ironie et entend respecter ce moment majeur pour une part si importante de l’humanité. Il cherche simplement à manifester ce qui pour lui relève aujourd’hui d’une insupportable contradiction, totalement inacceptable, entre la célébration d’une naissance divine, la fête de tous les enfants et la mort de centaines d’entre eux (et de leurs parents, les migrants !) en Méditerranée, une hécatombe qui perdure et qui est une atteinte irrémédiable à la sacralité de toute vie humaine.

En septembre la photo d’un enfant mort sur une plage turque avait bouleversé le monde entier.
Le 24 décembre, à quelques heures de la célébration de la nativité, c’est encore six enfants qui sont morts noyés en mer Égée
mais il n’y a pas de photo Lire ici.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Madonna col bambino Musée Correr Venise
septembre 2015

Charité : Amour du prochain. Acte de bienfaisance, aumône.

Compassion : Sentiment qui nous fait compatir. Être touché des maux d’autrui.

Pitié : Sentiment qui saisit à la vue des souffrances et qui porte à les soulager.

Sensibilité : Sentiments d’humanité, de pitié, de tendresse.

Sensiblerie : Sensibilité fausse, affectation de sensibilité.

Le Nouveau Littré – Édition 2006

Haendel Le Messie : Alléluia (vidéos)

 – Par un orchestre et un chœur multiethniques new-yorkais, dans une interprétation très enlevée et débordante de joie. Vidéo  (3’26) : ICI

– Une version plus « douce » : Concert des Lycées 2005  Metz.
Vidéo  (4’32) :
ICI

Ne manquer ni l’une, ni l’autre !

A la mémoire de tous les enfants anonymes morts sur les chemins de l’exil, victimes de la cruauté et de l’indifférence de ce monde.

Migrants : la solution

________________________________

A propos :
Dans un monde de douleur et d’effroi

Théophraste ne prétend pas changer la société et encore moins le monde. Il conçoit et diffuse ce blog comme il le peut, d’abord et avant tout pour témoigner de ses inquiétudes et de son indignation mais aussi de sa confiance en la nature qu’il se garde cependant de déifier. Il espère ce faisant, dans un contexte de déshumanisation globale, préserver sa propre humanité et peut-être, sans trop savoir ni prétendre, celle de ses éventuels et fugaces lecteurs. Par ailleurs, les croyances, les incohérences, les appétits de réussite, de pouvoir, d’argent, de sexe, l’orgueil souvent démesuré, l’ordinaire mépris que nuance à peine l’indifférence, la méfiance souvent pathologique, les susceptibilités souvent maladives, le besoin souvent compulsif de dominer et d’être le plus fort, la jalousie souvent insidieuse, l’hypocrisie et la lâcheté souvent sans bornes, le perpétuel côtoiement de l’intelligence et de la bêtise chez ses « frères humains »* le laissent pantois. Il réfute tous les mots en isme, à commencer par le nihilisme, et ne s’estime pas plus philosophe qu’écrivain (en dépit de son nom de « plume » qui est aussi un prénom). Il est vrai qu’il écrit mais si peu…

S’il dérange ce n’est ni par plaisir, ni par goût de l’exagération, mais par un besoin vital d’ajustement au réel, à ce qui est et à ce qui devient dans ce monde de douleur et d’effroi. Enfin hormis la perception factuelle et quasi quotidienne de tout ce qui précède, il n’a au fond de lui même qu’une seule certitude, c’est qu’il ne sait rien.

* Frères humains, qui après nous vivez,
N’ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis.
François Villon (1431-1463)
La Ballade des pendus



Pourquoi Thébaïde News : lire 
Présence et retrait

Lire aussi :
Qui est Théophraste

Contacter Théophraste : lionelf@laposte.net

©  Copyright texte et photos Théophraste 2015 – All rights reserved

Publicités