Un jardin d’utopie (s) : la thébaïde

C’est ainsi qu’historiquement à Paris fut d’abord désigné le Jardin des Plantes du Roi avant qu’il ne devînt plus simplement le Jardin des Plantes annexé au Muséum d’Histoire Naturelle, un lieu merveilleux de promenade en toute saison, sauf peut-être certains dimanches après-midi ensoleillés lorsqu’il y a foule comme dans tous les espaces verts de Paris.

Alors pourquoi la thébaïde de Théophraste s’apparenterait-elle à un jardin d’utopie ?

Une utopie, selon l’étymologie grecque du terme, signifie « en aucun lieu » . Par extension, ce qui relève de l’idéal, de l’imaginaire. Une conception ou un projet qui paraît irréalisable comme dit Le Robert et qui liste pour synonymes : chimère, illusion, mirage, rêve, rêverie.

Faut-il le rappeler ? La thébaïde c’est au cœur d’une ancienne province française, une humble maisonnette en pleine nature, à l’orée d’un gros village où comme on dit « il y a tout », un terrain de dimensions modestes entièrement clos de haies d’hibiscus, forsythias, lilas,chèvrefeuilles, un bois attenant de grands sapins et de feuillus bruissant d’oiseaux, des prairies alentour où paissent pacifiquement un âne, quelques chevaux et de belles vaches blanches (qui ne savent pas ce qui les attend, voir les vidéos de L214 (si vous avez le courage regardez ici, 4’31 terrifiantes) et relire peut-être le texte d’Ovide : Rien ne meurt), avec pour horizon un moutonnement de très vieilles collines chargées d’histoire…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Lire la suite

Publicités

De printemps en printemps

Et ce printemps 2017 est peut-être l’un des plus beaux qu’il soit donné de vivre.

Difficile en effet de contenir sa joie lorsqu’arrivant à la thébaïde l’œil fut d’abord capté par le flamboiement des forsythias mais aussi par le blanc neigeux d’un vaste buisson d’aubépine s’inscrivant dans la perspective de très vieilles collines qui donnent à l’horizon de ce lieu quasi ignoré des hommes l’éternel sens de la terre.

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA        Lire la suite

Retrait n’est pas retraite

Tous les termes écrits en bleu sont des liens cliquables.

Pourquoi Thébaïde News lire :  Présence et retrait (Janvier 2015)

Dans les pays où cette « conquête sociale » existe, ce qui est loin d’être le cas de la majorité de ceux qui dessinent la carte du monde, passé un certain âge l’être humain qui a travaillé parfois toute une vie, à tout le moins plusieurs décennies et qui a « cotisé » à un système, une caisse, un organisme dédié peut enfin se retirer et comme on dit familièrement « prendre sa retraite ».

Le mot lui-même est lourdement connoté, il traduit pour tous ceux qui ne vivent pas de leurs rentes (actionnaires, agioteurs, possédants, magnats… qu’ils soient légaux ou illégaux) mais du « fruit de leur travail ou encore de leur labeur » (quelle chouette expression !) une aspiration et souvent de manière subtilement ambiguë une crainte.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Lire la suite